HomeInterviewsA la découverte de SiAu

A la découverte de SiAu

SiAu © Vianney Meurville _ PINKMAN (2)web

Artiste prometteur de pop électronique, SiAu a accepté de répondre à quelques-unes de nos questions afin d’en savoir un peu plus sur son parcours, ses inspirations et son futur…

.

   > Bonjour SiAu. Tout d’abord, qui êtes-vous ? Pouvez-vous nous parler de votre parcours ?

Je suis SiAu, un chanteur, auteur et compositeur de chanson électronique. Je suis passé par différents projets dans des genres super différents pendant quelques années avant de trouver cette direction qui me ressemble aujourd’hui.

.

   > Votre tout premier clip est sorti le mois dernier. Comment s’est passée sa réalisation ?

Vianney Meurville et Justine Van Der Schueren m’ont proposé une idée de scénario. Je leur ai volontairement laissé beaucoup de liberté pour offrir une vision différente de ce que raconte le texte de la chanson. Le tournage s’est déroulé à Troyes. C’était très cool ! Des journées bien chargées où l’on traverse la ville dans tous les sens un peu dans l’urgence. L’actrice et danseuse Elena Lemercier qui interprète le rôle principal est assez édifiante, très précise dans ses mouvements et hyper cinématographique.

.

   > Vous avez un style très planant. Où puisez-vous votre inspiration ?

Beaucoup dans mes souvenirs. Dans le silence aussi. Quand la ville s’endort, je retrouve mes esprits.

.

  > Possédez-vous des thèmes favoris, que vous abordez régulièrement dans vos compositions ?  

Je suis naturellement nostalgique, mais j’aime aussi bien aller à l’encontre de tout ça. Sur Ce soir Je sors par exemple, c’était l’envie de faire table rase du passé, de toutes ces choses qui empêchent de regarder vers la lumière. Je n’ai pas vraiment de thème de prédilection, j’aime bien aller là où je ne suis jamais allé auparavant.

.

   > Votre premier EP sortira début 2018. Pouvez-vous nous en dire davantage ? Avec qui avez-vous travaillé  ?

Il sera composé de 5 titres. Il a été enregistré en partie chez moi au-dessus d’un atelier de réparation de tondeuses à gazon et retravaillé en studio avec les brillants Pavlé Kovacevic et Florent Livet.

.

   > Avez-vous des lieux de prédilection pour composer ? Comment se passe votre processus de composition ?

Ça passe par une longue séance de méditation transcendantale suivie par la lecture d’un psaume. Non, je plaisante, il n’y a pas de processus particulier. C’est souvent de longues heures de travail pour ne trouver que le début d’une mélodie ou d’une phrase. Ça nécessite de la patience et du recul.

.

   > Vous participez actuellement au Mégaphone Tour, avez-vous d’autres projets de tournées/dates après ?

Je serai en concert le 30/11 au Plan à Ris-Orangis (91) pour la première partie d’Isaac Delusion et le 2/12 à l’Alimentari à Paris (75). Puis il y aura la sortie de l’EP début 2018.

.

   > Comment se déroulent vos concerts ? Êtes-vous seul sur scène ?

On est deux, avec la musicienne Violet Arnold. Les concerts sont très planants. On crée des matières, de longues plages contemplatives où chacun est invité à se laisser porter.

.

   > Pour la suite, avez-vous des envies de collaborations particulières ?

Il y a déjà pas mal d’idées… mais je vous en parlerai plus tard !

.

   > Et pensez-vous déjà à un premier album ?

Oui. Je suis en ce moment même en train de composer de nouveaux titres, j’ai fait une pause pour répondre à votre interview et là je vais m’y remettre. J’étais en train d’écrire une chanson sur un Robot.

.

Un grand merci à SiAu pour ce premier échange. A l’écoute de Ce soir Je sors, on lui souhaite une longue carrière, et d’autres interviews à venir sur Can You Hear The Music ? !

.

 www.facebook.com/SiAumusic
Photo © Vianney Meurville

.

Written by

Actuellement chargée de communication, je me passionne pour la musique, son histoire, son évolution. Je cours les concerts et je chine les vieux vinyles. Je passe des heures à découvrir de nouveaux sons.

No comments

Sorry, the comment form is closed at this time.