HomeChroniquesAfter Marianne, un premier EP aérien et hypnotique

After Marianne, un premier EP aérien et hypnotique

after-marianne-its-a-wonderful-place-to-be-over

Fermez les yeux, détendez-vous et laissez-vous porter par les sublimes mélodies d’After Marianne. Les Toulousains sont prêts à vous séduire avec It’s a Wonderful Place to Be (Over), leur premier EP à paraître le 14 octobre prochain. Véritable pépite musicale, nous n’avons pas pu résister plus longtemps à l’envie de vous en parler. Alors bienvenue dans l’univers singulier et addictif d’un groupe hors norme.

L’année dernière nous faisions la découverte d’After Marianne, nouveau projet musical de trois membres de Kid Wise (Augustin, Théophile et Léo) et de la charmante Mathilda Cabezas. Si la complexité maîtrisée de la composition instrumentale de Marianne nous avait rappelé le génie musicale des enfants sages, la formation avait  toutefois su prouver sa capacité à créer un monde bien à elle – une petite bulle en dehors de l’espace-temps, loin de tout ce qui nous a été donné à entendre jusque là.

L’EP s’ouvre sur God Speed, titre sans voix et à l’instrumentalisation minimaliste qui, en moins d’une minute, nous fait décoller de notre réalité pour nous propulser loin de la Terre. On se laisse gagner par cette sensation de montée en apesanteur et on lâche prise ; After Marianne nous a souhaité un bon voyage et la traversée de l’espace promet son lot d’émotions. Vient alors la voix de Mathilda qui, sur Take Care, murmure au creux de notre oreille de douces paroles pleines de mélancolie et d’espoir. C’est un rêve éveillé, un instant de poésie et de grâce qui gagne progressivement en puissance jusqu’à l’explosion finale de Space ; délicieux OVNI musical où le temps semble s’étirer à l’infini, ponctué par des samples de la NASA qui complètent à merveille un univers déjà riche et captivant.

Entre temps, on aura succombés au charme aérien et vaporeux de Love is Just a Game, titre à la délicatesse touchante et enivrante, en collaboration avec Julien Doré ; et à Marianne. Déclaration d’un homme à la défunte femme qu’il a aimée, ce morceau nous bouleverse, tant par ses paroles que par la puissance émotionnelle du piano et de la voix de Mathilda. Un véritable bijou sonore qui reste gravé en nous bien après la fin de l’EP. Car It’s a Wonderful Place to Be (Over), ce n’est pas seulement la découverte d’un univers où le temps semble se figer. C’est aussi une histoire, une sorte de relation épistolaire entre des amants qui, bien que séparés par la mort, continuent de s’aimer, et se retrouveront certainement un jour dans cet espace – comme le déclare avec émotion la grand-mère d’Augustin sur l’Interlude.

Une décharge sonore comme on en reçoit que très rarement. A noter que la formation sera en concert le 18 octobre à Toulouse et le 20 octobre au Supersonic de Paris.

.

difymusic.com/aftermarianne
www.facebook.com/AfterMarianneFR
Artwork © Truc Machin / Aloïs Lecerf

Written by

Etudiante, je suis une passionnée d'art, et plus particulièrement de musique et de cinéma. Attirée par le milieu du journalisme et de la communication, j'aime partager mes petites découvertes artistiques avec les autres.

No comments

leave a comment