HomeChroniquesBienvenue chez Les Rois de la Suède à la Punk Rock Academy

Bienvenue chez Les Rois de la Suède à la Punk Rock Academy

les-rois-de-la-suede-1

Si l’on connait déjà la nature de chansons à textes plus ou moins amusants dans laquelle officie le désormais trio Les Rois de la Suède, on sait que musicalement le style peut changer d’un titre à un autre. On est donc plutôt intrigué(e)s par Punk Rock Academy, dont l’on se demande s’il annonce un style global ou juste un bon mot.

En guise de chanson d’ouverture, La liberté de rouler peut laisser croire qu’effectivement le disque connaitra une certaine teinte keupon. Mais la suite change cette sensation. Comme par hasard possédant même un côté reggae durant ses couplets. Néanmoins la puissance punk des refrains est certaine et propose ainsi une piste à 2 voies, que l’on apprécie particulièrement. Et Les Rois de la Suède continue à traverser les genres, au travers du zouk love Si t’étais pas une femme.

Le morceau donnant son nom à l’album, Punk Rock Academy, affiche un style punk rock assez punchy, avec néanmoins une touche générique de dessin animé composé par Gérard Salesses. Mais surtout une interprétation gentillette, collant à l’univers retranscrit par les textes. Une académie punk rock effectivement, mais tournée vers l’emo. Ne serait-ce que vocalement cela se confirme et les cours/références accentuent cette sensation. Dont Green Day qui donne envie de chialer. On adore Cure toujours des Fatals Picards et l’on y trouve là une affiliation, pour un autre genre. Avec à nouveau son lien par rapport à la jeunesse s’y croyant. Cette nouvelle chanson profite en plus d’un long final savoureux tout en discussion. Là où Suède party usera également de cette approche, en l’agrémentant de brèves interventions musicales acoustiques, transformant selon nous le morceau en Suède partouze.

On sait déjà ce qu’est d’avoir un père qui était tellement de gauche. Mais avec Les Rois de la Suède, il est carrément extrémiste, comme le démontre le délicat et mélancolique Punk is dad. Un contraste bien choisi pour conter cette histoire triste et hilarante. Les 2 phases chantées/parlées perdurent désormais à chaque piste. Avec une dernière partie parlée donc, plus ou moins longue selon les cas. Elle est justement très étendue sur Mort au solo de saxo. Peut-être moins axée punchlines que les autres. Tandis que sa première partie, en chanson vous l’aurez compris, a vraiment de quoi nous faire penser qu’il est vrai que ce typique solo de saxophone on en a marre. Le classique, celui de Max & Compagnie, pour rebondir sur les génériques localisés en français.

Assez varié, drôle et incisif, Punk Rock Academy fait le boulot auquel l’on s’attendait par Les Rois de la Suède. En proposant de nombreuses conclusions parlées en bonus, apportant beaucoup à l’amusement.

www.facebook.com/lesroisdelasuede

.

 

Written by

Situé musicalement entre Staircase Paradox, 1000SAY, Valentine Lambert et Ace of Base, en passant par l'électro grindcore hip-hop. https://twitter.com/ratedRjoker https://www.facebook.com/INODratedRjoker https://www.instagram.com/inod_ratedrjoker

No comments

Sorry, the comment form is closed at this time.