HomeChroniquesDavid Lynch et Marek Zebrowski : dans les tréfonds des nuits polonaises

David Lynch et Marek Zebrowski : dans les tréfonds des nuits polonaises

David Lynch & Marek Zebrowski - Polich Night Music

David Lynch & Marek Zebrowski

David Lynch, ce maître des univers oniriques, surréalistes, parfois dérangeants et bien souvent intrigants. Si le cinéma reste son moyen d’expression le plus courant, il s’est à plusieurs reprises illustré dans d’autres domaines tel que le milieu musical, en solo ou en collaboration. Premièrement paru en 2008, son EP Polish Night Music réalisé avec Marek Zebrowski sortira dans une version vinyle inédite le 4 décembre prochain au Royaume-Uni et le 11 décembre dans le reste de l’Europe. Une bonne occasion de découvrir – ou redécouvrir – cet opus captivant.

En 2004, alors que David Lynch travaille en Pologne sur son film Inland Empire, il fait la connaissance du pianiste Marek Zebrowski qui lui sert alors de traducteur pour certaines scènes. Très rapidement, les deux artistes se découvrent une passion commune pour la musique et partent s’enfermer dans un studio de Los Angeles pour laisser exprimer leur créativité. Polish Night Music voit le jour pour la première fois en 2008, fortement imprégné par l’univers mystérieux et imagé de David Lynch.

Composé de seulement quatre titres, mais pour une durée totale de plus d’une heure, cet EP prend la forme d’un cheminement nocturne au cœur de la Pologne ; de ses usines, de ses gares et de ses hôtels. Loin de l’agitation fiévreuse des villes, ces lieux semblent vidés de toute présence humaine, nous plongeant ainsi dans une atmosphère silencieuse et parfois inquiétante. La musique est épurée, privée de tout artifice inutile pour ne garder que le stricte nécessaire ; sur une base mélodique très grave percent les notes d’un piano, inquiétantes, glaçantes et pénétrantes. A cela s’ajoute des bruits d’ambiance de la ville, comme sur l’intrigante ouverture de Night – A Landscape With Factory.

Polish Night Music est ce genre de musique à écouter les yeux fermés pour laisser naître en nous toutes les images qu’elle transporte. C’est sombre, maîtrisé et terriblement captivant. A noter que la version vinyle permet également de télécharger Live At The Consulate General of the Republic of Poland, quatre titres live inédits enregistrés en 2006.

www.facebook.com/davidlynchofficial
 

Written by

Etudiante, je suis une passionnée d'art, et plus particulièrement de musique et de cinéma. Attirée par le milieu du journalisme et de la communication, j'aime partager mes petites découvertes artistiques avec les autres.

No comments

leave a comment