HomeChroniquesDjen Ka, « Ils se mélangent » : un premier EP réussi

Djen Ka, « Ils se mélangent » : un premier EP réussi

Djen Ka - Ils se mélangent

Electro ? Classique ? Urbaine ? Difficile de définir la musique de Djen Ka. Son univers ne se catégorise pas ; il se découvre petit à petit, chaque écoute apportant un éclairage nouveau. Alors on vous invite, si ce n’est pas déjà fait, à vous procurer un exemplaire de son tout premier EP Ils se mélangent, et à appuyer sur play. 

Disponible depuis le mois dernier, Ils se mélangent est le premier EP solo de cet artiste originaire de Rennes, et aujourd’hui installé en région parisienne. Après plusieurs expériences de groupe, Djen Ka a souhaité se consacrer à ses envies et ses ressentis pour donner naissance à cet opus introspectif ; réflexion sur lui-même et sur le monde qui l’entoure. Il vous faudra plus d’une écoute pour saisir tous les détails qui composent cet EP. La première fois nous transporte dans une bulle où chaque nouvelle note nous hypnotise un peu plus ; on se laisse emporter par les nappes électroniques aériennes (A l’aube, Jour de cendre), par l’élégance du violoncelle (Katedral, Quand tu pleures), et par certains élans sauvages et puissants (Ils se mélangent). C’est sur cette richesse sonore que Djen Ka pose sa voix, sans fioritures et sans forcer ; ici, il n’est pas question de prouesses vocales mais de justesse et de sincérité. Tantôt chantés, tantôt parlés, les textes démontrent une maîtrise des mots, un sens de la poésie et une volonté de trouver le petit détail qui fera toute la différence. Et c’est en écoutant plusieurs fois les morceaux qu’on y décèle des sens cachés derrière ces paroles à l’apparence simple. Critique des puissants qui utilisent les médias pour manipuler les peuples (Ils se mélangent), instant intime et charnel entre un homme et une femme (Katedral) ou description de la passion, celle qui nous amine et nous attire autant qu’elle nous blesse (Cent ans d’espoir) ; Djen Ka explore différentes thématiques en allant au cœur des ressentis, des émotions, et cela sans fausse note.

Ils se mélangent nous transporte de surprise en surprise, et nous n’avons qu’une seule envie : le réécouter encore. Djen Ka frappe fort avec ce premier opus et les six morceaux qui le composent, et nous ne pouvons que lui souhaiter le meilleur pour la suite.

.

djenka.fr

www.facebook.com/djenkaofficiel

.

Written by

Etudiante, je suis une passionnée d'art, et plus particulièrement de musique et de cinéma. Attirée par le milieu du journalisme et de la communication, j'aime partager mes petites découvertes artistiques avec les autres.

No comments

leave a comment