HomeChroniquesElectrique Aline

Electrique Aline

11351339_827663860622205_2720776783075010548_n

Nous suivons avec intérêt la sortie du deuxième album d’Aline. La Vie Électrique est à peine disponible. Et à l’occasion de la publication d’un troisième single « Promis Juré Craché », nous avons pris le temps d’écouter le disque.

11947548_868646809857243_438108510629410847_n

La Vie Électrique s’ouvre avec « Avenue Des Armées », le second single et son intro à la guitare légèrement rétro. Le titre donne le ton : il y aura de la guitare, des riffs bien placés et des sonorités anglo-saxonnes. Si vous connaissez Regarde Le Ciel, vous savez que la formule fonctionne. Surtout qu’Aline complique la chose avec des textes écrits entièrement en français.

Une particularité qui s’accompagne d’une autre : avec La Vie Électrique, Aline est le premier groupe français produit par Stephen Street, le producteur de génie derrière The Smiths, Morrissey ou Blur. Un rêve de gosse pour les cinq artisans d’Aline. Le résultat est plus approfondi que le premier album. On sent très vite que le groupe a pris en assurance, autant au niveau de l’écriture que de la composition. La progression est palpable du début à la fin. La pression ne redescend qu’à la dernière note du dernier morceau, le dixième, « Promis Juré Craché ».

Ce morceau est électrique, revival et puissant. Un véritable plaisir qui complète à merveille l’univers de « La vie Électrique » et « Avenue Des Armées ». Une trilogie intelligente et musicale qui balaye la palette de l’album. Un deuxième disque qui propulse Aline un peu plus haut et qui affine leur musique. Le travail acharné et collectif d’Aline séduit, tout comme sa pochette holographique.

www.facebook.com/alinefrenchband

 

Written by

Nièce du frère de ma mère, je sais qui a tiré sur Mr Burns. J'entretiens une relation platonique unilatérale avec Liam Neeson et pour éviter d'avoir l'air trop louche, j'ai une activité salariale et musicale. Techniquement, c'est déjà pas mal.

No comments

leave a comment