HomeChroniquesEnvoûtante Shhe…

Envoûtante Shhe…

shhe

Difficile de ne pas succomber à ce voyage d’introspection que propose Shhe, cette artiste et productrice luso-écossaise à l’origine d’une musique électronique pleine de force et d’émotions.

Le 11 octobre prochain sortira Shhe, le premier album éponyme de l’artiste, composé de sept titres. Cette production révèle une belle richesse sonore nourrit par les expériences personnelles de Shhe et une ouverture à diverses formes d’expression ayant participé à la construction de son univers, comme le cinéma, la photographie et la danse.

Impossible de rester insensible face à la musique de Shhe, dont chaque note contribue à éveiller l’imaginaire, à provoquer un voyage intérieur accompagné par une musique architecturale. L’artiste signe un album envoûtant, riche en paysages sonores et en atmosphères en mouvement constant. La musique de Shhe est à la fois douce et poétique, insaisissable, lumineuse et en même temps hantée par des ténèbres en filigrane.

Eyes Shut et Saint Cyrus, les deux premières pistes de l’album dégagent à elles seules une bonne dose d’émotions, se révélant saisissantes et vibrantes, réellement captivantes, avant de laisser la place à Emma, titre lancinant qui appelle au mouvement, à l’urgence presque. Le morceau Beds se révèle plus surprenant, changeant de rythme pour nous amener vers BOY, plus sombre, plus brut, plus lourd… avant de finir avec Maps et Maps 2, véritables cascades d’émotions portées par un environnement sonore dense, nous laissant profondément abasourdis, comme l’intégralité de cet album qui nous happe avec chacun de ses sons, chacune de ses mélodies, chacun de ses mots. Maps 2, morceau entièrement instrumental, clôture cet album avec brio. Shhe nous intrigue, nous envoûte et nous charme. Irrémédiablement.

www.facebook.com/shhemusic
Photo © Portis Wasp

.

 

Post Tags
Written by

Actuellement chargée de communication, je suis passionnée par les musiques actuelles. J'observe, j'écoute, j'interroge et j'écris.

No comments

leave a comment