HomeFlashbackFlashback #57 : Joan Baez – Farewell, Angelina

Flashback #57 : Joan Baez – Farewell, Angelina

joanbaez_farewellangelina

joanbaez_bann

Joan Baez, chanteuse culte de musique folk des années 1960 et 1970, est une artiste incontournable. Avec plus de trente albums solos à son actif, celle qu’on surnomme « la reine de la folk » a démarré sa carrière avec un premier opus intitulé Joan Baez en 1960, sorti chez Vanguard Records. En 1983, elle a été faite Chevalier de La Légion d’honneur française.

En 1965, Joan Baez sort son quatrième album studio Farewell, Angelina, production qui comprend plusieurs compositions de Bob Dylan, artiste qu’elle a réussi à imposer et qui apparait pour la toute première fois sur son album Joan Baez in Concert, Part 2. Farewell, Angelina est composé de onze pistes, dont quatre sont issues du travail de Bob Dylan : Farewell, Angelina – Daddy, You Been On My Mind It’s All Over Now, Baby Blue et A Hard Rain’s a-Gonna Fall.

Avec une durée de 43 minutes, Farewell, Angelina accueille la présence de nouveaux instruments de musique tels que la guitare électrique. On y retrouve également des morceaux de folk traditionnels, comme The River in the Pines’. Avec Farewell, Angelina, Joan Baez continue de tracer son chemin vers une renommée internationale, qui se confirmera avec sa présence au Festival de Woodstock en 1969.

En 1973, l’artiste américaine sort Where Are You Now, My Son ? un album qui ne possède qu’un titre de 23 minutes en Face B, réalisé à base de spoken word (manière particulière de lire un texte) et de bruits captés lors des bombardements d’Hanoï.

Son dernier album en date, Day After Tomorrow, est sorti en 2008.

Le 19 juillet 2015, Joan Baez sera en concert au Festival des Vieilles Charrues et le 22 juillet elle sera au Festival de Nimes.

www.joanbaez.com

Photo © Dana Tynan

Written by

Actuellement chargée de communication, je me passionne pour la musique, son histoire, son évolution. Je cours les concerts et je chine les vieux vinyles. Je passe des heures à découvrir de nouveaux sons.

No comments

leave a comment