HomeClipsFlavia Coelho : le clip coup de poing de « Cidade Perdida »

Flavia Coelho : le clip coup de poing de « Cidade Perdida »

Flavia Coelho - Cidade Perdida

Des mots virulents, des images percutantes et un visage fermé : Flavia Coelho frappe fort avec Cidade Perdida. Celle qui nous avait habitués à une musique solaire ponctuée de sourires, n’y va pas par quatre chemins pour dénoncer le régime politique de Bolsonaro au Brésil. Un clip coup de poing à découvrir de toute urgence.

Depuis la sortie de Bossa Muffin en 2011, Flavia Coelho nous a régulièrement régalés avec des titres emplis de joie de vivre, rythmés par des sonorités entraînantes et entêtantes. Installée en France depuis plus de dix ans, elle n’en oublie pas pour autant son pays natal ; chacun de ses morceaux étant tournés vers le Brésil, sa culture et son soleil. Cependant tout n’est pas rose et, de temps à autre, elle nous le rappelle, comme sur Cinema (Mundo Meu, 2014) où elle pointait du doigt l’insécurité des femmes sous l’apparente légèreté de sa musique. Mais sur Cidade Perdida, il n’est plus question de se cacher derrière des rythmes dansants. Flavia Coelho dévoile, sans sourciller, ce qu’elle a sur le cœur et le résultat est efficace. Présent sur son dernier album en date, DNA, dans les bacs depuis octobre dernier, le titre est empreint d’une atmosphère beaucoup plus sombre dénonçant la situation au Brésil et la violence, la corruption et la censure qui y règnent.

Pour illustrer les propos forts qu’elle chante avec ses tripes, Flavia Coelho s’est associée avec les réalisateurs clermontois Alexis Magand et Yannick Demaison. Ensemble, ils ont réussi à réaliser une vidéo d’une puissance visuelle saisissante. Grâce à des symboles forts et facilement identifiables, comme la citation au Radeau de la Méduse de Géricault, Alexis Magand et Yannick Demaison livrent un clip qui reflète les problèmes du Brésil, tout en étant compréhensible universellement. Tournée dans une église désaffectée, et jouant sur le clair-obscur du lieu, la vidéo soutient les oubliés du Brésil : les habitants des favelas, les homosexuels, les artistes et ceux qui défendent l’environnement, la culture et le savoir. Ensemble, la chanson et le clip sont une claque qui se doit d’être prise pour réagir.

Et pour finir sur une note plus réjouissante, notez dans vos agendas que Flavia Coelho sera en concert à L’Olympia le 15 octobre.

.

flaviacoelhomusic.com

www.facebook.com/flaviacoelho.officiel

.

Written by

Etudiante, je suis une passionnée d'art, et plus particulièrement de musique et de cinéma. Attirée par le milieu du journalisme et de la communication, j'aime partager mes petites découvertes artistiques avec les autres.

No comments

leave a comment