HomeChroniquesFoggy, un premier album pour Mummy’s Gone

Foggy, un premier album pour Mummy’s Gone

Mummy's Gone - Foggy

Une guitare, un violon, des percussions, quelques notes de piano et la voix grave de Julien ; nul besoin d’aller plus loin pour que la magie opère. Rapidement, des images se bousculent dans notre tête ; des visions de plaines, d’étendues sauvages traversées à bord d’une voiture. Car avec Foggy, c’est une véritable bouffée d’air frais que nous propose Mummy’s Gone.

Formé à Nîmes en 2012 par Julien Codaccioni et Sébastien Uranga, le duo devient finalement trio avec l’arrivée de Nicolas Combis et de son violon. Un ajout qui sonne comme une évidence à l’écoute de ce premier album, invitation à voyager au gré de dix morceaux minimalistes, et surtout intimistes. En effet, la musique folk de Mummy’s Gone donne cette douce sensation de proximité ; comme si l’on pouvait sentir le frottement de l’archet sur les cordes du violon ou les vibrations de chacune des notes de guitare.

L’album fonctionne comme un grand ensemble qui nous transporte avec beauté. De l’entraînant Old Days au délicat Fisherman’s blues en passant par l’instrumental Midnight Her où le violon semble chanter avec élégance et émotions, chaque titre a sa raison d’être. Et, à l’image d’une B.O. de road-trip au cœur de paysages grandioses, Foggy se savoure sans modération.

.

mummysgone.bandcamp.com

www.facebook.com/pg/mummysgone

.

Written by

Etudiante, je suis une passionnée d'art, et plus particulièrement de musique et de cinéma. Attirée par le milieu du journalisme et de la communication, j'aime partager mes petites découvertes artistiques avec les autres.

No comments

Sorry, the comment form is closed at this time.