HomeNewsHop Pop Hop : le charme à l’Orléanaise

Hop Pop Hop : le charme à l’Orléanaise

hph retouchée 2

D’Orléans, nous connaissions déjà le Grand Unisson, ou Grand U, festival que nous avions découvert en 2011, mais ne nous connaissions pas encore Hop Pop Hop, ce festival créé en 2016 sous l’impulsion de l’Astrolabe, la salle de musiques actuelles Orléanaise.

C’est désormais chose faite et après deux soirées à Orléans le bilan est sans appel : il serait dommage de s’en priver. À Hop Pop Hop, on y vient pour la programmation qui met à l’honneur la scène musicale émergente et offre donc de jolies découvertes, mais aussi pour le cadre. Découvrir de nouveaux artistes et en même temps de nouveaux lieux culturels, c’est faire une pierre deux coups et cumuler les plaisirs. À l’image du concert de Grande dans la salle de l’Institut : on profite de bons moments de musique dans des lieux qui sortent un peu de l’ordinaire. Ainsi, en deux soirées, Hop Pop Hop nous a emmené dans le jardin de l’Évêché, au Centre Chorégraphique, à la Scène Nationale, au 108, dans la salle de l’Institut, au Musée de Beaux-Arts… Plein les oreilles et plein les yeux, une recette du bonheur parfaitement maitrisée par le festival.

?

grandeGrande

?

S’il est peut-être difficile de tout voir, cela n’entache en rien l’expérience Hop Pop Hop et de cette édition 2019, on retiendra la folle énergie live des Stuffed Foxes couplée à une humanité touchante en interview, on retiendra l’habituelle classe du duo Grande qui a parfaitement pris possession de cette jolie salle de l’Institut, on retiendra le rock poisseux des Crows, la folie des Thé Vanille et la fougue des Mystery Lights. On retiendra Le Comptoir, explosif, Vaudou Game, festif… À Hop Pop Hop, on y vient curieux, on en repart amoureux.

.

retouche Stuffed Foxes 2Stuffed Foxes

.

Il serait également dommage de ne pas aborder le Hop Pop Off. En 2019, le festival nous a emmené à la Nouvelle-Orléans, ajoutant une nouvelle carte culture à un jeu déjà bien fourni, c’est la quinte d’une jolie partie de poker. Oui, il y avait tout à Orléans ces vendredi 13 et samedi 14 septembre : la bonne musique, les bons endroits et la bonne ambiance (mention spéciale pour la contre-visite des coulisses du festival, qui nous a bien fait rire) !

Pour notre première fois à Hop Pop Hop, on a vibré, dansé, voyagé. On a rencontré et échangé. On a couru partout, un peu, mais on a surtout aimé, beaucoup. Alors un conseil, en septembre 2020 prévoyez un voyage en terres Orléanaises. En tous cas, chez Can You Hear, on y sera, c’est certain.

www.hoppophop.fr

hph retouchée

 

 

Written by

Actuellement chargée de communication, je suis passionnée par les musiques actuelles. J'observe, j'écoute, j'interroge et j'écris.

No comments

leave a comment