HomeLive ReportsJaune et Cléa Vincent à l’Astrolabe : une savoureuse soirée pop

Jaune et Cléa Vincent à l’Astrolabe : une savoureuse soirée pop

20200307_222746

Samedi 7 mars, l’Astrolabe, salle de musiques actuelles d’Orléans (45), recevait Jaune et Cléa Vincent pour une soirée qui s’annonçait dansante et colorée.

?

20200307_211336
Jaune

?

Jaune, projet pop de Jean Thévenin, était notre découverte de la soirée. Après un premier album Procession sorti en 2016, l’artiste est revenu en 2019 avec un nouvel EP intitulé La Promesse. Cette soirée à l’Astrolabe était l’occasion de prêter une oreille à ce projet prometteur et de se laisser embarquer par l’univers de Jaune. Et c’est sur une jolie surprise que la soirée a débuté. Jaune a su s’emparer de la scène avec aisance et a présenté au public plusieurs de ses compositions, l’entraînant dans des moments électro-pop colorés, à la fois dansants et planants et l’accompagnant avec des échanges amicaux teintés d’humour. La soirée a alors  délicieusement débuté avec Jaune, laissant présage une suite tout autant agréable.

?

20200307_222705Cléa Vincent

?

Une suite qui était donc réservée à Cléa Vincent, figure féminine de la pop française actuelle. Le public présent semblait d’ores et déjà conquis à sa cause et l’artiste, très sympathique, a proposé un concert plein de fraicheur, au cours duquel elle a repris les morceaux de ses deux albums, à savoir Retiens mon désir sorti en 2016 et Nuits sans sommeil, disponible depuis le 1er mars 2019. En rappel, l’artiste a également dévoilé un tout nouveau titre à l’ambiance reggae surprenante mais pleine d’attrait. Cléa Vincent a su mettre l’ambiance et, accompagnée de son clavier, elle a su démontrer tout son potentiel. On la savait brillante en studio, on la sait désormais tout aussi talentueuse sur scène.

La jeune auteur-compositrice interprète française livre des chansons pop entêtantes et bien ficelées, qui fonctionnent aussi bien sur platine que sur scène. Avec légèreté et vérité, Cléa Vincent raconte l’amour et sur scène, l’artiste captive son public autant qu’elle réussi à le faire remuer et s’exprimer. Difficile de résister à cette jeune femme à la fois douée et drôle, qui parvient à faire bouger, sourire, rire et s’émouvoir. Après Jaune, Cléa Vincent a offert une deuxième partie de soirée savoureuse. Ce samedi 7 mars, l’Astrolabe était pop et le public ravi.

.

Written by

Actuellement chargée de communication, je suis passionnée par les musiques actuelles. J'observe, j'écoute, j'interroge et j'écris.

No comments

leave a comment