HomeChroniquesKarin Clercq ouvre sa boite de Pandore

Karin Clercq ouvre sa boite de Pandore

karin clercq

Le 16 novembre dernier Karin Clercq sortait son quatrième album La boite de Pandore. Et avec lui, Karin Clercq continue de chanter la femme, la liberté… comme personne.

Neuf ans après son premier album, l’artiste dévoile une nouvelle production riche, dans laquelle elle s’inspire notamment du journal intime d’une jeune fille de la fin du 19ème siècle (Presqu’une Femme), rend hommages à la figure de l’adolescente toute puissante qui s’oppose à l’ordre établi (Partie, Antigone), revisite On ne badine pas avec l’amour, parle d’amour avec délicatesse dans Je garde… et invite des personnalités pour l’épauler : Faon Faon et Sacha Toorop notamment.

Karin Clercq est une artiste dans l’air du temps. Les douze titres qui composent La boite de Pandore résonnent, font écho à l’actualité, interrogent, touchent. Album de milieu de vie, La boite de Pandore révèle les questionnements d’une femme à la vie bien remplie tout en étant porteur d’espoir. C’est une production moderne, portée par la force d’une femme qui vit intensément.

www.facebook.com/karinclercq

.

 

Written by

Actuellement chargée de communication, je me passionne pour la musique, son histoire, son évolution. Je cours les concerts et je chine les vieux vinyles. Je passe des heures à découvrir de nouveaux sons et à partager ces découvertes.