HomeChroniquesLa poésie moderne de Tim Dup

La poésie moderne de Tim Dup

image1-10

Pour parler de son nouvel album, Tim Dup cite Jean Cocteau : « Le temps des hommes est de l’éternité pliée ». 

Inspiré de ses rencontres et de ses voyages nourris de lectures et de films, le deuxième album du chanteur est d’une grande poésie moderne. Tim Dup parle de ses inquiétudes mais aussi de ses espérances sur le monde. Il le contemple, s’en émerveille et tente surtout de le préserver. Les titres Je Te Laisse et Les Visages de la Nuit en sont les meilleurs résumés. Mais surtout, Tim Dup pose la bonne question sur ce monde avec le titre de l’album : Qu’en Restera-t-’il ? Il tente ici d’y répondre avec une certaine sensibilité. Ses mots sont précis. Les textes beaux et très imagés à la limite du cinématographique, comme sur les morceaux Après eux, le superbe Vendredi Soir, ode sur l’agitation de fin de semaine ou encore Porte du Soleil en duo avec Gael Faye. 

L’album sonne électro pop, teinté de hip hop. Les cordes sont magnifiquement intégrées (Je te laisse, Qu’en Restera-t-il ?). On pense aussi un peu à Barbara sur les sonorités et les mélodies au piano. Ce qui frappe aussi, ce sont tous les bruits, ceux de la vie, ceux du quotidien, ceux du monde qui bouge, glissés ça et là au fil des morceaux comme pour accentuer et embellir un peu plus la qualité des textes. On entend le vent, l’orage, un souffle ou encore un train qui passe. Sur Place Espoir, vibrant hommage à la Place de la République de Paris, place de toutes les luttes, on entend les bruits de la ville se mêler au son du piano et c’est très émouvant.

Alors, Qu’en Restera-t-il ? Il en restera un album puissant, sombre et lumineux. Un album qui vous touche, vous questionne avec force mais aussi avec une grande délicatesse. Un album inspiré et inspirant. 

Tim Dup sera en tournée partout en France à partir de mars 2020 et à La Cigale à Paris le 27 mars.

www.facebook.com/music.TimDup

.

Written by

Disquaire un jour, disquaire toujours!! J'aime le rock, la pop, la chanson, le jazz, la soul, le... euh...bah tous les styles quoi. Mon 1er souvenir et choc musical était un album de Bruce Springsteen à l'âge de 8 ans et j'ai pleuré quand je l'ai vu sur scène la 1ère fois, presque 20 ans après!!! et.... je connais les paroles du Chanteur de Daniel Balavoine par coeur.

No comments

leave a comment