HomeChroniquesL’EP de Miegeville pas si Longue Distance

L’EP de Miegeville pas si Longue Distance

miegeville-1

Au travers du titre de la chronique, vous aurez saisi que le premier CD de ce nouveau projet de Matthieu Miegeville, prenant la forme d’un groupe sous le nom de l’auteur, n’est pas très long au niveau de sa durée. On le signale seulement car son futur album, EstOuest, a brillamment passé le cap du financement participatif. En attendant que celui-ci arrive, au même titre que son prochain livre, il est temps de se pencher sur Longue Distance.

De par des teintes électroniques plutôt hypnotiques, s’alliant comme il se doit à la facette sombre de l’interprétation vocale quasi parlée, on se laisse happer dans un univers assez spatial dès les débuts de Longue Distance. Avec la froideur et l’obscurité que cela comporte. Mais Ensemble dans le vent casse ces habitudes, avec un refrain très accrocheur, au chant clair.

On replonge toutefois dans l’ombre, cette fois complètement, au sein du trou noir Volga. Posé et lourd, ne laissant pas un espace de lumière. Ce que La fin des combats décide de contrer, en délivrant une certaine clarté lors de son introduction. Pour dans l’ensemble, un amalgame avec un chant moins ancré dans les abysses que sur le précédent, mais tout de même très renfermé. Rendant le contraste on ne peut plus saisissant avec 10 heures 17. Nous faisant même nous demander si l’on n’a pas changé de disque. Une pop énergique pour conclure, offrant une variété plus grande certes, mais qui ne peut qu’intensifier l’impatience quant à l’album. On désire savoir ce qu’il en sera des 2 visages de Miegeville sur un plus long effort.

www.facebook.com/miegeville

.

 

Written by

Situé musicalement entre Staircase Paradox, 1000SAY, Valentine Lambert et Ace of Base, en passant par l'électro grindcore hip-hop. https://twitter.com/ratedRjoker https://www.facebook.com/INODratedRjoker https://www.instagram.com/inod_ratedrjoker

No comments

Sorry, the comment form is closed at this time.