HomeChroniquesLucy, Racquel and me : un trio du bout du monde

Lucy, Racquel and me : un trio du bout du monde

pochette-Where-the-moon-never-sets_300

Il ne suffit pas de vivre à proximité pour être sur la même longueur d’onde et réaliser de jolies choses ensemble. La preuve avec Lucy, Racquel and Me, un trio surprenant qui a sorti un deuxième album intitulé Where the moon never sets très réussi malgré des milliers de km qui séparent les trois musiciens.

Lucy se trouve en Australie, Racquel en Californie et Philippe à Paris… mais ensemble, ils composent des titres soignés et offrent une production maîtrisée de fond en comble. Lucy écrit, Philippe compose, Racquel chante et à ce trio en parfaite osmose s’ajoute des musiciens.

Leurs influences sont assez claires : d’abord les seventies, de Wings à Cat Stevens, en passant par Fleetwood Mac, Eagles ou encore Supertramp et Electric Light Orchestra, mais aussi un brin de sixties : Beach Boys, Beatles, The Mamas and The Papas. Et oui, rien que ça !

Le résultat est là : autant de mélodies savamment orchestrées, de titres qui sonnent à merveille et qui font revivre des périodes riches mais à la façon d’un trio résolument moderne tout de même. 100% home-made, la musique de Lucy, Racquel and Me sonne comme si le trio jouait ensemble depuis toujours : sur scène, en studio… Mais non. Surprenant, mais la technologie peut faire des merveilles. A la fois culotté et ambitieux, on applaudit le travail du trio, et surtout le talent !

www.facebook.com/lucyracquelandme

 

 

Written by

Actuellement chargée de communication, je me passionne pour la musique, son histoire, son évolution. Je cours les concerts et je chine les vieux vinyles. Je passe des heures à découvrir de nouveaux sons.

No comments

Sorry, the comment form is closed at this time.