HomeChroniquesMélanie Pain ensorcèle avec Parachute

Mélanie Pain ensorcèle avec Parachute

melaniepain

Il y a quelques jours, Mélanie Pain sortait Parachute, son tout nouvel album. Et dès le premier titre, l’artiste nous met dans l’ambiance de cette production qui s’annonce alors puissante, sombre et intense.

Accompagnée de Gael Rakotondrabe, pianiste et arrangeur pour Antony and the Johnsons et CocoRosie, Mélanie Pain réalise un travail impressionnant, d’une richesse sonore étonnante. Elle propose dix titres chargés d’illusions d’optique et de jeux sur les formes où la voix de la jeune femme traverse les boucles électro incandescentes de Gael Rakotondrabe. Avec ce troisième album, Mélanie Pain s’enroule autour du piano et oublie la guitare et teint ses sonorités de textures électro surprenantes mais savoureuses. Si le style de l’artiste était plutôt pop-folk, elle ose aujourd’hui de nouvelles choses, s’en va loin de ses habitudes, se libère et dévoile un nouveau son hybride, moderne et plus expérimental. Ce qui n’est pas sans déplaire… Dans Parachute, le français croise l’anglais (Pristine), la violence côtoie la douceur (Comme une balle, Jette), et le piano s’allie aux percussions, mais surtout l’émotion surgie de toute part, de chaque titre, de chaque mot et son. Parachute est de ces albums qui raconte une histoire, qui touche, émeut et surtout marque les esprits. 

Avec cet opus, Mélanie Pain explore ses peurs et on l’accompagne. On la(re)- découvre avec grand bonheur et salue cette prise de risque réussi.

www.facebook.com/melaniepainmusic
www.melaniepain.com

Written by

Actuellement chargée de communication, je me passionne pour la musique, son histoire, son évolution. Je cours les concerts et je chine les vieux vinyles. Je passe des heures à découvrir de nouveaux sons.

No comments

leave a comment