HomeChroniquesMes Souliers Sont Rouges connecte les époques avec Ce qui nous lie

Mes Souliers Sont Rouges connecte les époques avec Ce qui nous lie

mes-souliers-sont-rouges-1

Via son septième album, Mes Souliers Sont Rouges relie on ne peut mieux deux époques. D’une part des sons « oubliés » et d’autre part la relation du groupe avec son public. Ce qui nous lie ayant bénéficié de son soutien, via un financement participatif.

Au travers de celui-ci album, Mes Souliers Sont Rouges se plonge dans un folk normand d’antan. Ce dernier conservant une saveur authentique, fusionnée à une certaine modernité. On transite ainsi entre les séquences plus mélancoliques, à l’instar de La barbière et Il en est temps. Jusque vers celles pleinement ancrées dans le festif. On se laisse emporter par la danse sur Les prunes, avec ce soupçon accrocheur des paroles.

Mais pour monter davantage la sauce, le combo privilégie les titres instrumentaux. Les rythmes effrénés de Cotillons le prouvent. Tout autant que les quasi instrumentaux Jig & Reel et Kansas. Le premier démarrant par un « Hey » nous incitant à le suivre. Le second vers son final, lançant quelques vocaux, mais pas véritablement de paroles. Plutôt de quoi nous entrainer à suivre le ton dansant. Tranchant avec Le curé d’argentan et Fille d’honneur, plutôt sombres et même épuré pour ce dernier. Le violon souvent si joyeux sur ce disque, change diamétralement, en accentuant désormais la profonde tristesse.

Aussi joyeux que triste, Ce qui nous lie tient là les 2 sentiments que l’on éprouve lorsque l’on est en plein dans ses souvenirs. Justement, Mes Souliers Sont Rouges brasse ceux de la musique, les raviver évitant qu’ils ne tombent dans l’oubli.

www.facebook.com/mesoulierssontrouges

.

Written by

Situé musicalement entre Staircase Paradox, 1000SAY et Ace of Base, en passant par le grind hip-hop. https://twitter.com/ratedRjoker https://www.facebook.com/INODratedRjoker

No comments

Sorry, the comment form is closed at this time.