HomeChroniquesOld Rockhounds Never Die, l’old school moderne d’Odetta Hartman

Old Rockhounds Never Die, l’old school moderne d’Odetta Hartman

Odetta Hartman _ Old Rockhounds

Après un premier album, 222, très apprécié par la critique en 2015, Odetta Hartman s’apprête à revenir avec un nouvel opus intitulé Old Rockhounds Never Die. Moins de 24 heures avant sa sortie, on vous en dit un peu plus sur cette musique folk mêlant country et beats modernes.

En coproduction avec son partenaire Jack Inslee, la jeune femme nous offre quinze nouveaux morceaux aux durées variables. Parfois trente secondes ou une minute, d’autres fois cinq minutes ; chaque titre est différent, mais il reste toujours cette même ambiance intimiste. C’est d’ailleurs ce qu’Odetta Hartman nous fait comprendre dès la piste d’ouverture avec cet éclat de rire final qui trahit le fait que ce ne soit qu’une simple démo ; Old Rockhounds Never Die est audacieux et surtout sincère. L’artiste n’en a que faire des conventions, et c’est cette spontanéité et cet amour pour la musique qui transparaissent dans ses chansons.

Fille de parents avant-gardistes, Odetta Hartman a grandi dans un univers artistique riche, bercée par la musique country chérie par sa mère, la soul de son père, ainsi que par le hip hop et le punk naissants. Et c’est cette diversité musicale qui crée la richesse de Old Rockhounds Never Die dont les guitares se mêlent au banjo, aux violons et aux sonorités créées dans sa cuisine. Aucun titre ne ressemble à un autre. Odetta Hartman nous transporte au beau milieu des cowboys (Cowboy Song, Misery), avant de nous emmener voir l’océan (The Ocean) et les chutes d’eau islandaises (Dettifoss). Si l’album respire le old school, il n’en reste pas moins un opus de 2018 rythmé par des beats bien modernes (Sweet Teeth), des ambiances sonores, ou des audaces techniques comme le bouquet final du très beau Widow’s Peak qui, comme l’explique l’artiste, était « un heureux accident. On a voulu réécouter les prises tests et on les a toutes lancées en même temps par erreur, on est tombés amoureux de ce mur de son. » Old Rockhounds Never Die est donc un album riche et entraînant, dont on retiendra également de jolis moments de douceur tels que Honey ou You You.

.

www.facebook.com/odettabesshartman

.

Written by

Etudiante, je suis une passionnée d'art, et plus particulièrement de musique et de cinéma. Attirée par le milieu du journalisme et de la communication, j'aime partager mes petites découvertes artistiques avec les autres.

No comments

Sorry, the comment form is closed at this time.