HomeChroniquesSaïkaly, hors norme

Saïkaly, hors norme

MS

Saïkaly (ou Mathieu Saïkaly) a sorti son second album Quatre murs blancs le 18 octobre dernier. Après A Million Particles sorti en 2015 chez Polydor/Univeral, l’artiste revient avec une nouvelle production à la fois surprenante et fascinante, qu’il a choisi de sortir sur son propre label Double Oxalis.

Quatre murs blancs dévoile douze titres qui placent l’humain au centre du propos. Organisé en deux chapitres, le premier en français, le second en anglais, Quatre murs blancs est un album audacieux, prenant, profond et sincère, réalisé par un artiste talentueux et généreux. Saïkaly signe une nouvelle production envoûtante, intrigante, qui interroge autant qu’elle émeut. Quatre murs blancs est une œuvre qu’il faut prendre le temps de découvrir, d’écouter, d’analyser presque. Mathieu Saïkaly raconte des histoires, raconte la vie et mets des émotions en musique. La joie, la peur, le courage, le doute… autant d’émotions qui nous traversent dans un frisson, portées par les paroles de ce musicien hors norme.

Saïkaly est un poète des temps modernes. Il est de ces artistes qui manie les mots avec talent. Et sous sa plume, les idées tourbillonnent et ne manquent jamais leur cible. L’artiste nous séduit sans difficulté et des morceaux comme Je ne me souviens de rien, Double face ou encore Mama Oh I Swear laissent difficilement indifférent, quand d’autres à l’image de Here’s a Wave nous saisissent d’émotions.

Mathieu Saïkaly se met à nu. Et avec ce Quatre murs blancs, il nous rappelle l’importance des mots et des émotions. A la fois renaissance et quête, Quatre murs blancs est un album fascinant, empreint d’une poésie savoureuse et d’une sincérité émouvante, presque désarmante.

www.facebook.com/mathieu.saikaly

.

 

Written by

Actuellement chargée de communication, je suis passionnée par les musiques actuelles. J'observe, j'écoute, j'interroge et j'écris.

No comments

leave a comment