HomePlaylistsTalisco raconte la sortie d’Inner Songs

Talisco raconte la sortie d’Inner Songs

talisco inner songs

Disponible depuis le 5 juin dernier, le nouvel album de Talisco, intitulé Inner Songs, offre une revisite de ses titres préférés, ceux qui marquent dix années de carrière richement menées. L’artiste a accepté de répondre à quelques-unes de nos questions et de revenir en détail sur la sortie de ce nouvel album introspectif. Une discussion qui parle confinement, processus de création, concerts et public…. Nous reviendrons plus en détail sur la sortie d’Inner Songs d’ici quelques jours.

.

   > Votre nouvel album Inner Songs est sorti le 5 juin. Comment vous sentez-vous 15 jours après la sortie ?

C’est un album très personnel, j’y ai déversé ce que je ressentais pendant le confinement ; un confinement que je n’ai pas mal vécu car j’ai beaucoup travaillé. J’ai la chance d’être en famille dans un endroit qui est très aéré. J’ai passé beaucoup de temps à composer et le déconfinement ne change pas grand chose car je suis en toujours en studio, le nez dans les claviers, les machines… Donc je ne le vis pas mal et tout va bien.

.

   > Comme vous l’expliquez, vous avez conçu ce nouvel album pendant le confinement. Est-ce un projet qui est né pendant le confinement ou vous l’envisagiez déjà avant ?

C’est un projet qui est né pendant le confinement. Comme tout le monde, j’ai eu ce moment de nostalgie, comme si les choses s’arrêtaient, comme si nous n’allions plus avoir la même vie et que tout allait être bouleversé. Et j’ai vraiment eu un moment de nostalgie sur ce que j’ai vécu par le passé. Et chaque « moment de nostalgie », correspond à un morceau, qui correspond lui même à un moment de ma vie. J’ai voulu porter un regard différent. Un regard avec plus de nostalgie, plus envoûtant. C’est clairement un projet qui est né pendant cette période de confinement.

.

   > Ce n’est pas difficile de se replonger dans un passé aussi riche ? Votre parcours est dense : vous avez sorti trois albums, beaucoup joué en live… Est-ce que vous tirez une satisfaction de ce passé ? Est-ce qu’il y a des choses que vous regrettez ?

C’est génial de me replonger dans le passé. J’adore tout ce que j’ai vécu, si je pouvais le revivre je le revivrais à fond et à 100%. Il n’y a rien de difficile. Ce ne sont que des bons souvenirs, que des moments extraordinaires. Il n’y a pas regrets, pas de remise en question. J’ai vraiment plongé dans des souvenirs qui font du bien et j’adore faire l’exercice de les revisiter. C’était vraiment très très bien.

.

   > Parmi ces versions revisitées de vos titres, vous avez retravaillé de gros succès, tels que Your Wish, Sun, The Keys… Comment avez-vous travaillez sur ces nouvelles versions ? Quelle a été votre démarche ? Quel a été le point de départ ?

Je ne sais pas, c’est toujours très « mystique ». Il n’y a pas de sorcellerie derrière tout cela mais de la sensibilité personnelle. Il y a quelque chose qui me vient à l’esprit, un sentiment, une émotion et j’ai envie de donner une autre couleur à la musique. Cela vient assez naturellement. Il n’y a rien de mathématique, c’est vraiment lié à une sensation, une émotion.

.

   > Il n’y a donc pas eu de processus de création ?

Je n’ai pas de règle et je n’ai pas de processus de travail en particulier. Je travaille énormément et je suis un impatient donc j’ai besoin d’avoir du résultat très vite. Mon processus est le même que lorsque je travaille sur n’importe quel projet. Je suis entouré d’une guitare principalement et j’ai les autres instruments autour. J’ai des mélodies qui me viennent et je les enregistre directement puis je vois ce qu’il se passe. Mais c’est vraiment tout azimut.

.

   > Comment avez -vous choisi les dix morceaux qui composent Inner Songs ?

Ce sont tout simplement des morceaux qui ont marqué mon parcours. Les morceaux qui ont été les plus écoutés, qui ont suscité de l’intérêt par rapport aux gens qui me suivent. D’une certaine façon, j’avais envie de leur offrir les morceaux qu’ils ont probablement le plus écouté.

.

   > Ce n’est pas difficile de proposer une seconde version d’un titre qu’on a beaucoup entendu et écouté ? D’avoir une nouvelle idée d’atmosphère par rapport à un de ces titres ?

Au contraire. C’est un souffle. Parfois, les rejouer tels quels peut être fatigant, notamment en studio. C’est plutôt excitant de leur donner une nouvelle robe, une nouvelle couleur. C’est quelque chose que je trouve génial.

.

   > Tout cet album a été composé par vos soins, à domicile ? Possédez-vous un home-studio ?

Oui, complètement. Je suis entouré de mes machines. J’ai tout fait chez moi et j’ai toujours travaillé de cette manière et le confinement n’a pas du tout modifié ma façon de travailler.

>

   > Envisagez-vous de jouer les morceaux d’Inner Songs en concert ?

Oui je pense. Quand je les ai composés je pensais à ça également, en me disant que cela allait clairement faire du bien pour les concerts. Donc c’est probable. Je vais les travailler, voir ce que ça donne et si ça rend bien nous les jouerons, c’est sûr.

.

   > Avez-vous pu voir les réactions de public face à ces revisites ? Est-il surpris ?

Oui, tout à fait. Il y a de bonnes surprises. Je pense que j’ai un public plutôt bienveillant. À mon avis s’il n’aime pas, il ne le dit pas. J’ai plutôt de très très bons retours. C’est un plaisir de pouvoir livrer quelque chose qui rend lui-même plaisir. C’est génial et tout se passe très bien sur cette sortie d’album.

.

   > Votre album est sorti après cette délicate période de confinement. Pour vous, ce fut donc une période inspirée d’un point de vue artistique. Mais à titre personnel, ce confinement, l’avez-vous bien vécu ?

Je ne l’ai pas mal vécu. Je suis dans un environnement qui est cool et je suis bien entouré. Il y avait un pendant assez positif, malgré tout et j’insiste sur le malgré tout, parce qu’il y a beaucoup de tragédie en vrai. Mais autour de moi j’ai senti une nature qui se réveillait, et d’une certaine façon, c’est le côté positif de la situation.

.

   > Le projet Inner Songs est donc né pendant le confinement, mais avant ce que nous pourrions qualifier de parenthèse, aviez-vous d’autres projets en cours que vous avez dû mettre en pause ? Et éventuellement, est-ce que le déconfinement vous a inspiré de nouvelles idées ?

Je n’avais pas prévu de faire de la musique pendant le confinement. J’avais plutôt prévu de prendre un peu de recul. Finalement, je fourmille, j’ai besoin de travailler et le projet est arrivé d’un coup. Aujourd’hui, en situation de déconfinement, je reprends les armes et je retourne à ce qui était prévu. Je travaille sur des albums en parallèle de mon projet et par la suite, cet été, je vais reprendre les compositions pour un 4ème album.

.

Merci à Talisco de nous avoir accordé quelques minutes de son temps pour répondre à nos questions ! À noter qu’il sera en live demain, à partir de 19h30 (heure française), sur http://live.bandsintown.com dans le cadre de la Fête de la Musique.

www.facebook.com/taliscomusic
.

 

 

Post Tags
Written by

Actuellement chargée de communication, je suis passionnée par les musiques actuelles. J'observe, j'écoute, j'interroge et j'écris.

No comments

leave a comment