HomeChroniques« Trouble », le savoureux troisième opus des No Money Kids

« Trouble », le savoureux troisième opus des No Money Kids

No Money Kids - Trouble

Des cadeaux de Noël à faire et une envie de partager un peu de musique ? Pourquoi ne pas offrir à vos proches le tout nouvel album des No Money Kids ? Dans les bacs depuis le 16 novembre dernier, Trouble est une vraie pépite musicale et on vous propose de le découvrir dès maintenant, si ce n’est pas déjà fait.

A peine cinq années d’existence, mais déjà trois albums à leur actif, un univers bien à eux et une énergie scénique indéniable ; les No Money Kids ont un talent fou et on ne se lasse pas de le souligner. Avec Trouble, le duo parisien renouvelle l’exploit des deux précédents opus en nous scotchant par son électro-blues-rock ravageur. Dans la lignée de I don’t Trust you et Hear The Silence, Trouble déborde d’une énergie percutante ; les Kids n’y vont pas par quatre chemins et font ce qu’ils ont en tête, sans se soucier de quelconques normes ou conventions musicales. Et c’est un délice.

Mais si Trouble colle à l’univers du duo et de ses opus mordants, il parvient également à nous présenter de nouveaux éléments sonores. Pas question de faire un copier-coller de ce qu’ils ont déjà fait; les No Money Kids n’ont pas froid aux yeux et osent tout, même s’il s’agit de rajouter des accents pop à ce nouveau disque. Et cette audace, surprenante à la première écoute, vient finalement compléter à la perfection un univers déjà bien maîtrisé. Les Kids nous balancent d’un genre à un autre, d’une émotion à une autre, mais en parvenant à garder une savoureuse cohérence. De Chains et la contribution du rappeur Charles X, au rock de Better, le tandem Félix Matschulat/JM Pelatan nous font vivre des montagnes russes musicales qui passent par le blues de See Me Laughing, le planant The Street, le délicieux électro de Lost Generation en featuring avec The Toxic Avenger, la ballade acoustique Nowhere Land, ou encore la pop old school de Radio Sound. Et au beau milieu de l’opus, la reprise de Crazy de Gnarls Barkley est un vrai coup de cœur.

Vous l’aurez donc compris, Trouble ne laisse pas indifférent et, si ce n’est pas déjà fait, on vous conseille de l’écouter sans plus attendre. Et pour ceux qui désirerez voir les No Money Kids en live, ils seront sur scène le 06 décembre à Haguenau, le 07 décembre à Strasbourg, le 10 janvier à la Maroquinerie de Paris, et le 26 janvier à Salaise sur Sanne. A savoir que le duo parcourra également les routes allemandes courant décembre.

.

www.facebook.com/nomoneykids
www.nomoneykids.com

.

Written by

Etudiante, je suis une passionnée d'art, et plus particulièrement de musique et de cinéma. Attirée par le milieu du journalisme et de la communication, j'aime partager mes petites découvertes artistiques avec les autres.

No comments

Sorry, the comment form is closed at this time.