Bring Backs : le nouvel album d’Alfa Mist

On dit que la musique peut naître de tout, que l’inspiration vient des expériences de vie, mais également d’un lieu emblématique. Un demi siècle après Lalo Schifrin qui, à travers le Fog de San Francisco, avait créé l’incroyable score de Bullitt, voici Alfa Mist pianiste, producteur, et surtout magicien du son, qui nous livre Brings Backs, son quatrième album.

À partir d’une balade dans le « Old Smoke » inspiré par un texte d’Hilary Thomas, Alfa Mist conjugue ici présent et passé tout en regardant vers l’avenir. Sur les pavés, les neufs plages de ce 4ème album se succèdent comme dans un poème mélancolique, un goût de lendemain de fête un peu amer, martelant l’asphalte au son d’un piano Alfa Rhodes. Les rues de Londres se croisent, se frôlent, les voix se posent puis le silence est happé par de majestueuses orchestrations. Parfois, la parole prend place comme pour nous conseiller de ralentir et de penser, à la manière d’un Gil Scott-Heron.

Brings Backs est un concept album riche et puissant. Alfa Mist montre une maîtrise vertigineuse d’un jazz fusion si riche en terme de racines. On pense à Trane et à Miles. Puis d’un coup, le grand écart s’opère avec magie, comme un changement de quartier avec un rap rapide, maitrisé, revendicatif. Neuf morceaux pour une promenade à la classe folle, donnant à l’asphalte toutes ses lettres de noblesses, une expérience viscérale, organique, à ne surtout pas rater !

www.facebook.com/alfamist