Rêvalité : le premier EP de Thérèse

Le premier EP de Thérèse n’a laissé personne indifférent. Disponible depuis le 12 mars, cet EP, intitulé Rêvalité, est un premier pas prometteur dans l’univers de cette artiste au talent indéniable, à la fois musicienne, styliste, modèle et militante. Et il n’a pas fallu plus de 3min13 pour s’en rendre compte, à savoir la durée du premier morceau de Rêvalité.

Le premier EP de Thérèse est composé de 7 titres, parmi lesquels Chinoise, morceau percutant qui dénonce le racisme et qui a permis à un grand nombre de personnes de découvrir l’artiste. Avec Rêvalité, Thérèse secoue et émeut, elle signe des textes coups de poings accompagnés de mélodies rythmées, qui frappent et remuent autant que les mots. Thérèse offre presque 30 minutes de musique qui vibre et bouscule.

Savant mélange de force et d’émotions, ce premier EP débute avec un T.O.X.I.C entêtant et incroyablement puissant. Il se poursuit avec Apocalipstick, seconde piste teintée d’une gravité saisissante. La suite n’est pas moins forte, pas moins ardente, ni poignante. Skin Hunger, Chinoise ?, Differently et Private Party forment le quadriptyque qui enchaîne derrière. Et pour ces quatre morceaux, toujours ces textes qui ébranlent et captivent, ces mélodies qui s’accrochent aux tympans, et capturent l’attention. L’EP se termine sur un remix de T.O.X.I.C signé Kasbah.

S’il se révèle foudroyant, cet EP n’est pas qu’une simple démonstration de force. Tout en élevant sa voix, Thérèse impulse une envie de vivre irrépressible. Elle réussie, avec brio, à offrir une production dansante, percutante et émouvante.

www.facebook.com/tcommetherese
Photo © Lily Rault