Silly Boy Blue : l’émouvant « Breakup Songs »

Nous aurions vite fait de balancer quelques mots d’amour pour parler de Breakup Songs, le premier album de Silly Boy Blue. Celle qui a emprunté son nom de scène à David Bowie a réussi, avec talent, à nous faire chavirer dès la première écoute de sa production. Alors bien plus que de simples mots d’amour, nous allons écrire, à défaut de l’hurler haut et fort, combien cet album nous a fait du bien et nous a ému·es.

Breakup Songs est disponible depuis le 18 juin et avec ses 12 titres, il ne cesse de revenir à nos oreilles. Et nous aurions tord de ne pas laisser Silly Boy Blue nous conter ses ruptures, ses cicatrices, ses ratés mais aussi ses victoires et ses espoirs. Avec l’intense Hi, It’s Me Again, l’artiste française se présente à nous et introduit un Breakup Songs qui n’aura aucun mal à se frayer un chemin jusqu’à notre cœur, voire jusqu’à nos larmes.

Pas uniquement émouvante, la pop de Silly Boy Blue est aussi entraînante. Et si les propos paraissent sombres à première vue, il subsiste, à travers eux, quelque chose de lumineux, de rassurant. À travers ses propres expériences, Silly Boy Blue vient percuter les nôtres. Et si elle chamboule un équilibre, l’artiste insuffle avant tout une force rassurante. Elle met des mots sur ceux qu’on ne trouve pas toujours. À son écoute, on se surprend à penser que nous ne sommes pas seul·es. Album libérateur, Breakup Songs ressemble aussi à une main tendue. De la première piste Hi, It’s Me Again, à la dernière The Fight (orchestral version), Silly Boy Blue nous émeut, nous rassure, nous fait sourire et nous fait danser aussi. À l’image d’une histoire d’amour, Breakup Songs fait passer du rire aux larmes, de la peine à l’espoir. Cascade d’émotions et de sons, ce premier album de Silly Boy Blue est fort, touchant. Et pour refermer ce premier chapitre, l’artiste s’est associée à la cheffe d’orchestre et musicienne Uèle Lamore. Ensemble, elles proposent une superbe version du morceau The Fight, une dernière piste à l’image de tout l’album : magistral.

Silly Boy Blue sera en concert aux 3 Éléphants à Laval ce jeudi 1er juillet, puis aux Vieilles Charrues à Carhaix le 9 juillet, au festival Chorus à Boulogne-Billancourt le 11 juillet et, à la même date, au festival Midi-Minuit par Terres du Son, à Monts (37). L’artiste jouera dans toute la France jusqu’au mois d’octobre. Pour consulter les dates de sa tournée, cliquez ici.

www.facebook.com/sillyboyblue1
Photo © Manu Fauque