Un peu d’ailleurs avec Natalia Doco

En 2014, Natalia Doco sortait son premier album Muno Chino et rencontrait son public médiatique et scénique. Le 22 septembre 2017 Natalia revenait avec son deuxième album El Buen Gualicho, sorti sur son propre label Casa Del Arbol.

L’artiste originaire d’Argentine se met au commande de sa nouvelle production et signe 14 titres abordant la solitude, les doutes, le réveil d’une féminité assertive… El Buen Gualicho nous emmène en Amérique du sud : cumbia, chacarera, copla… le dépaysement est complet et savoureux. Natalia Doco nous touche avec des morceaux comme Le temps qu’il faudra, ou encore Il ne m’aime pas, nous séduit avec Respira, qui mélange l’espagnol et le français, nous fait danser avec Mademoiselle, nous surprend avec Lejos La Espina… Les 14 morceaux qui composent El Buen Gualicho révèlent tour à tour leur lot de surprises, d’instruments et d’émotions. Tout au long de l’opus, l’artiste chante dans les deux langues, varie les rythmes et nous transporte hors du continent…

Difficile de mettre Natalia Doco dans une case et surtout de ne pas succomber à cet album original et réussi. A voir sur scène le 18 novembre au Café de la danse, à Paris.

www.facebook.com/NataliaDoco

.